L'université contre la LRU


Forum du mouvement anti LRU de la région tourangelle.


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un mouvement qui grandit ou meurt ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 75
Age : 28
Localisation : Tours
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Un mouvement qui grandit ou meurt ?   Jeu 6 Déc - 19:18

Les avis divergent. D'un coté, il y a les grands médias qui, depuis le début, martelent que le mouvement étudiant n'est que minoritaire et qu'il se meurt.
A l'opposé, on a les syndicats et les étudiants, présent tout les jours. Pour eux, le mouvement est tout sauf à l'agonie.

La plupart des étudiants restent mobilisés et regorgent d'energie. Le mot d'ordre est selon eux "Abrogation".

Selon SuD Etudiant, syndicat de gauche à l'université, le mouvement n'est pas finit :

Citation :
Depuis la fin de la semaine, le mouvement contre la LRU est qualifié de mourrant et le retour à la normale, tant voulu par certain-e-s, est annoncé comme imminent. Or, à l’heure actuelle aucun indice ne permet de l’affirmer.

Le nombre d’Universités en grève avec ou sans piquets n’a pas baissé de manière si significative, puisque actuellement ce sont une trentaine d’Universités qui restent mobilisées.

Les Personnels non enseignants, les chercheurs et les enseignants, par le biais de leur organisations syndicales, associatives et leurs AG appellent à se mobiliser et d’user de la greve contre la LRU. Les lycéens ont eux aussi rejoint le mouvement.

Certes les syndicats étudiants et lycéens dits représentatifs ont de manière regrettable appelé à éteindre le mouvement suites aux pseudos avancées de V. Pécresse. Mais le mouvement est actuellement aux mains de celles et ceux qui luttent. Son avenir a été décidé par les assemblées générales réunies en coordination nationale les 1er et 2 décembre. La coordination de ce week end à Nantes a rassemmblé plus de 200 délégués de 47 sites Universitaires, qui ont réaffirmé leur détermination à voir la LRU abrogée sans conditions.

Loin d’être mort, le mouvement contre la LRU prend donc une nouvelle tournure et voit une implication de plus en plus grande de l’ensemble de la communauté universitaire dans le mouvement de greve.

En ce sens SUD étudiant rejoint l’analyse de la coordination nationale de Nantes et appelle à maintenir les piquets de grèves, à en mettre en place de nouveaux et à faire de la journée du 6 décembre une totale réussite afin de prouver que la communauté Universitaire est prête à amplifier la mobilisation pour exiger l’abrogation de la LRU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tours-antilru.forumpro.fr
christian



Masculin Nombre de messages : 35
Age : 38
Localisation : Tours (nord)
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: Un mouvement qui grandit ou meurt ?   Ven 7 Déc - 16:13

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coulot.blogspot.com
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 75
Age : 28
Localisation : Tours
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Un mouvement qui grandit ou meurt ?   Dim 9 Déc - 22:06

Tu cite un article du monde Christian. Je cite un article de Rue89 (un peu plus objectif à mon sens)

Citation :
Il n'est pas courant de voir un amphithéâtre plein un samedi après-midi. C'était pourtant le cas ce samedi de l'amphi A2 de la Halle aux Farines, sur le tout nouveau campus de l'Université Paris VII, où se tenait la seconde Assemblée générale inter-universitaire des personnels, à l'initiative du collectif Sauvons l'Université. Environ 300 personnes, dont un petit tiers représentant les facultés de province -pour certaines bloquées depuis plus d'un mois- y ont débattu de la loi relative aux Libertés et responsabilités des universités (LRU) pendant près de quatre heures.

Les participants étaient unanimes pour condamner le manque de concertation de la part du gouvernement, qui a fait voter cette loi en pleines vacances d'été et l'a promulguée dans la foulée (les 11 et 12 août). A l'inverse, les intervenants ont rendu hommage à la pugnacité et à l'énergie du mouvement étudiant, au moment même où sa couverture médiatique semble nettement fléchir. Pourtant, tous sont formels:

"Le mouvement étudiant est loin d'être mort. Il est fatigué, et on le serait à moins!"

Avec le durcissement des forces de l'ordre, le recours aux gaz lacrymogènes, aux gardes à vue et aux dépôts de plaintes, les étudiants attendent impatiemment le soutien des enseignants:

"Où êtes-vous? Pourquoi ce sont les étudiants qui bloquent, qui vont en manifestation?"

Une impatience que l'on retrouve chez certains des personnels. En effet, après d'épuisantes semaines de mouvement étudiant, il leur semble illusoire d'espérer un rebond début 2008 si une mobilisation plus large ne vient pas prendre le relais au plus vite.

A Paris VII, ce samedi, AG organisée par Sauvons l'Université (Fabienne Gallaire)

Pour Pascal David, enseignant de physique à Paris VII, la "vraie bataille, c'est la bataille médiatique, personne ne s'y trompe". On se plaint beaucoup de la maigre couverture médiatique du mouvement en général, et de la manifestion de jeudi en particulier. Sylvie, du collectif de Rouen, refuse quant à elle le défaitisme:

"Nous ne connaissons pas notre force! Allumez la télé, la radio: il y a toujours un universitaire, particulièrement en sciences humaines, qui parle de l'Afghanistan, du pouvoir d'achat, d'archéologie..."

Elle engage à s'inspirer de l'exemple d'Albert Fert, tout nouveau Prix Nobel, qui a profité de cette tribune pour faire savoir à Valérie Pécresse tout le mal qu'il pensait de ses plans pour le CNRS. Sylvia Ullmo, professeur émérite à Tours, qui a "vécu 68, 73 et 89", prêche pour une mobilisation accrue:

"Pourquoi la mère Pécresse ne veut pas nous recevoir? Parce que nous n'avons pas de pouvoir de nuisance. Quand nous en aurons, elle nous recevra! Commencez par être convaincus que nous sommes en danger de mort, alors vous accepterez de pousser la charrue..."

A l'issue des votes sont décidées, entre autres motions, la création d'une coordination nationale des personnels, une journée de mobilisation nationale en même temps que celle de la coordination étidiante, et la mise en œuvre de protestations administratives, éventuellement sous la forme d'une grève du zèle, pour ne pas pénaliser les étudiants.

On compte aussi, parmi les perspectives d'élargissement du mouvement, le plan Darcos sur l'autonomie des lycées, de nature à mobiliser les enseignants du secondaire. Comme le résume une maître de conférence de Paris XI:

"La grève des enseignants-chercheurs, c'est bien; la grève des professeurs des collèges et lycées, c'est mieux..."


http://www.rue89.com/2007/12/09/loi-lru-des-chercheurs-repondent-a-lappel-des-etudiants
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tours-antilru.forumpro.fr
Zdravo



Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: Un mouvement qui grandit ou meurt ?   Lun 10 Déc - 19:52

Oui enfin au début tu cites "SUD" quand même. Il y a difficilement plus objectif (c'est ironique).

Non le mouvement se meurt bel et bien... :
- Moins de blocage (raz-le-bol ?)
- Examens imminent = courses pour rattraper un minimum de cours/TD + passer les contrôles continues.
- Vacance de Noël
- 1 mois de blocage et de mobilisation, c'est long et usant.

L'arme qu'est le blocage a été trop utilisé. Elle est presque enraillée maintenant... Je pense que la pause sera nécessaire. Puisque les "bruits de couloirs" préconisent d'arrêter le blocage pour passer ses examens (évitant le semestre blanc, même si les 30% de cours/TD n'ont pas été fait) en catimini (en pressant, voir en obligeant les enseignants à se plier en 4 au désidérata des bloqueurs. En effectuant des heures supplémentaires non-rémunérés alors que quelques jours plus tôt ils étaient pris à partis...) puis de rebloquer à la rentrée de Janvier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 75
Age : 28
Localisation : Tours
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Un mouvement qui grandit ou meurt ?   Lun 10 Déc - 20:32

Lis l'appel de la coordination nationnale, nottament ce qui concerne la mort de la lutte Wink . C'est aussi plus objectif il est vrai que SUD.
(je l'ai posté ailleurs sur le forum)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tours-antilru.forumpro.fr
Zdravo



Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: Un mouvement qui grandit ou meurt ?   Lun 10 Déc - 21:08

Je l'ai lu.
C'est plus objectif c'est vrai. La lutte n'est pas morte, mais le mouvement se meurt, il se tasse quelque peu.

Mais comme je l'ai précisé. Je pense qu'il reprendra dès Janvier, une fois les examens passés (pour Tours). Concernant les autres universités, dès que la question du semestre blanc pointera le bout du nez il y aura déblocage (Il y a moins d'UFR de bloqués aujourd'hui qu'il y a 2 semaines).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nijitri

avatar

Masculin Nombre de messages : 12
Age : 29
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: non ! le mouvement ne meurt pas !   Mar 18 Déc - 13:12

Zdravo a écrit:
Je l'ai lu.
C'est plus objectif c'est vrai. La lutte n'est pas morte, mais le mouvement se meurt, il se tasse quelque peu.

Mais comme je l'ai précisé. Je pense qu'il reprendra dès Janvier, une fois les examens passés (pour Tours). Concernant les autres universités, dès que la question du semestre blanc pointera le bout du nez il y aura déblocage (Il y a moins d'UFR de bloqués aujourd'hui qu'il y a 2 semaines).
à mon avis, si les UFR se débloquent les unes après les autres, ce n'est qu'aux partiels. c'est la période des révisions ; et comment réviser si on s'occupe en plus d'un blocus ? je pense sincèrement que c'est humainement impossible.
mais comme tu l'as fais aussi remarqué, il reprendra en janvier, une fois les partiels passés.
de manière plus générale, je dirai que le mouvement anti-LRU ne meurt pas. au contraire. on est toujours aussi motivé qu'en novembre à obligé l'abrogation de le loi d'autonomie des universités. même s'il est vrai que ça devient difficile de se faire entendre, en raison des médias qui ne nous donne pas vraiment le coup de pouce dont on aurai sûrement besoin, et des politiques qui préfèrent faire la sourde oreille, plutôt que d'écouter la rue.
quant à l'intensité du mouvement ; depuis le début du blocus, je vais aux manifestations, aux actions et aux AG. je peux vous assurer à tous ici, que le mouvement ne dépérit pas. on est toujours sur la même longueur d'onde, qu'on soit étudiant ou lycéen.
continuons comme ça, et reprenons le mouvement dès la fin des partiels ! Pécresse sera bien obligé à un moment ou à un autre de se plier à nos revendications !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zdravo



Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: Un mouvement qui grandit ou meurt ?   Sam 22 Déc - 21:41

En quoi serait-elle "obligé" ?

Elle a fait venir les principales associations en Juin et Juillet 2007. Puis a cédé sur quelques points en Novembre 2007 et a ajouté des promesses...
Alors certes, il n'y a toujours pas l'instauration d'un garde-fou pour le Président. J'aurais préféré que ce soit ce point qui soit défendu plutôt que la sélection en M1... qui de toute façon s'effectue déjà +/-, et en M2 (et dans le cas où tu n'es pas pris, youpie d'avoir fait un M1 pour rien. Car impossibilité de repiquer si tu as validé ton année, chose indispensable pour postuler à un M2. Bref le serpent se mord la queue).

Par contre, j'espère qu'en Janvier ça se passera "mieux" que jusqu'ici concernant les éventuels blocage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un mouvement qui grandit ou meurt ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un mouvement qui grandit ou meurt ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enigme posée par une petite fille qui ne grandit pas ou le gène de l'immortalité
» Transformation du mouvement?
» Détecteurs de mouvement et animaux
» Marija et un mouvement frauduleux aux USA
» Saint Laurent et commentaire du jour "S'il meurt, il donne beaucoup de fruit"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'université contre la LRU :: Débats-
Sauter vers: