L'université contre la LRU


Forum du mouvement anti LRU de la région tourangelle.


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les 1ers dégâts de la LRU...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicolas



Nombre de messages : 165
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Les 1ers dégâts de la LRU...   Sam 22 Déc - 1:23

Citation :

Plusieurs équipes et unités de recherche sont supprimées à l’Université
Clermont II.

Parmi elles figure une équipe d’accueil, l’ERTAC dirigée par Gérard
Ledoigt, élu SNESUP en section 66 du CNU.

ERTAC veut dire équipe de recherche sur les Tumeurs et Autosurveillance
Cellulaire.

L’ERTAC, entre autres thèmes de recherche, travaille à la mise au point et
sur l’utilisation d’un modèle végétal pour tester l’action de molécules
diverses, médicaments ou potentiellement dangereuses,…

Face à une agression, de nature chimique ou autre, le végétal réagit en
libérant des molécules particulières facilement identifiables qui
constituent la réponse du matériel vivant face à ce que les spécialistes
appellent « un stress ».

Nos collègues ont donc eu l’idée d’utiliser des plants de tomate pour
étudier l’effet des ondes électromagnétiques issues d’un téléphone portable.

Et à courte distance il y a bel et bien apparition d’une réponse de stress !

Ces premiers résultats ont été publiés et la presse commence à s’y
intéresser. Ci-joint à titre d’exemple un article paru dans le grand
quotidien italien « La Stampa »

L’usage du téléphone portable est il dangereux pour l'homme?

On ne sait pas mais ces premières expériences méritent d’être approfondies,
surtout en ces temps où l’on évoque si souvent le principe de précaution.
C’est d'ailleurs tout à l’honneur de la recherche universitaire de
s’intéresser à ces questions.

Compte tenu du nombre de personnes exposées par l’usage du téléphone
portable ou la proximité de bornes relais, c’est même une question de santé
publique.

Même si d’énormes intérêts financiers et économiques sont concernés, ne
prenons pas le risque d’un nouveau scandale comme celui de l’amiante

Mais le développement de ces recherches dont l’intérêt paraît évident ne se
fera peut être pas car l’ERTAC est dissoute !

Les experts du ministère sont passés en juillet dernier lors de la
préparation du contrat quadriennal à Clermont II. Contrairement à ce qui
s’est fait pour d’autres équipes de recherche, ils n’ont pas visité le
laboratoire ERTAC, ils n’ont rencontré aucun des chercheurs et même pas
auditionné son directeur.

Et ils ont tranché !

Un message électronique laconique issu de la direction de l’Université
Clermont II a averti Gérard Ledoigt que son équipe était dissoute. Aucune
explication n’était fournie et depuis il est impossible de contacter les
experts pour connaître les raisons de leur décision. C’est du KAFKA.

Loin de défendre son potentiel de recherche, la direction de l’université
s’est précipitée pour reclasser les chercheurs concernés dans d’autres
équipes et parachever le démantèlement de l’ERTAC et bien sûr l’abandon de
ses thèmes de recherche sur l’éventuel danger des ondes issues d’un
téléphone portable.

Tout cela est troublant et ne peut que nourrir les soupçons : veut on
étrangler une recherche susceptible de mettre en cause des intérêts
économiques colossaux ?

C’est d’autant plus troublant que la qualité scientifique de Gérard Ledoigt
vient d’être reconnue nationalement : il est nommé « expert » à l’AERES

La section SNESUP Clermont-Sciences s’engage et vient de sortir un tract,
une pétition de soutien

Passé le coup de feu de la préparation des listes pour l’élection du Comité
national de la Recherche Scientifique, le secteur recherche peut il nous
aider ? Alerter la presse ? Nous fournir les adresses de journalistes
susceptibles d’être intéressés ?

Tous les lecteurs de ce message peuvent aussi nous aider en le diffusant
tout autour d’eux

Et ceux qui sont intéressés par la problématique scientifique peuvent
contacter Gérard Ledoigt : gerard.ledoigt@ertac.univ-bpclermont.fr

Merci de votre aide



J. GUYOT ;

SNESUP, sectionClermont-Sciences



J. ROUSTAN-DUCLOUX

SNESup, section IUT Clermont-Fd (UA)

membre CA nationale SNESup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zdravo



Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: Les 1ers dégâts de la LRU...   Sam 22 Déc - 21:25

Rapport avec la LRU ?
Chaque année, des enseignants-chercheurs sont "recalés"... des unités INSERM fermé (d'autres ouvertes), etc.

Je trouve que la LRU a un très grand dos... D'ailleurs la fonte des glaces, c'est aussi la LRU. Avec un peu d'imagination et quelques notions, on peut faire corréler tout et son contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas



Nombre de messages : 165
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Les 1ers dégâts de la LRU...   Sam 22 Déc - 23:07

Zdravo a écrit:
Rapport avec la LRU ?
Chaque année, des enseignants-chercheurs sont "recalés"... des unités INSERM fermé (d'autres ouvertes), etc.

Je trouve que la LRU a un très grand dos... D'ailleurs la fonte des glaces, c'est aussi la LRU. Avec un peu d'imagination et quelques notions, on peut faire corréler tout et son contraire.

Il y a une mortalité des équipes de recherche depuis la LRU... Et l'inserm n'est pas le CNRS, et quand on lit le budget 2007 : www.inserm.fr/fr/inserm/presentation/budget/budget07 ...
Par contre si tu veux dire qu'il y a un facteur politique extérieur comme dans le cas de Christian Velot (Université Orsay), tu as sûrement raison...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les 1ers dégâts de la LRU...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les 1ers dégâts de la LRU...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dm de SVT le phénotype de l'albisnme 1erS
» les premiers areuh
» Dévotion des premiers samedi du mois / purgatoire
» Quizz divers en Histoire Géographie
» info: Étudiants étrangers chrétiens en Algérie sommés de qui

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'université contre la LRU :: La LRU-
Sauter vers: